21/02/2013

Théâtre : A TORT OU A RAISON, au théâtre Rive Gauche


Ce vendredi!

A TORT OU A RAISON

À TORT ET À RAISON
À partir de février 2013 à 19h.
Une pièce de Ronald Harwood, traduction française de Dominique Hollier
Avec Jean-Pol DUBOIS, Francis LOMBRAIL, Thomas COUSSEAU, Odile ROIRE, Guillaume BIENVENU et Jeanne CREMER
Mise en scène : Odile ROIRE
Décors : Stéfanie JARRE
Costumes : Sylvie PENSA
Lumières : Jérôme ALMERA
Son : Alexandre LESSERTISSEUR


Théâtre Rive Gauche

6 rue de la Gaîté
75014 Paris


30 premières représentations exceptionnelles « 19h = 19€ » au tarif de 19€ par place.
Berlin, février 1946. En zone américaine, le commandant Steve Arnold attend Wilhelm Furtwängler, le chef d’orchestre favori d’Hitler. Il est chargé de l’interroger. Il a « la question » à laquelle Furtwängler n’a jamais su répondre clairement. Malgré tous les témoignages qui se succèdent et qui innocentent le grand artiste, le commandant Arnold est bien décidé à mettre à jour sa culpabilité, guidé par une voix bien plus forte que les ordres qu’il reçoit.

Ronald Harwood, respectant scrupuleusement la vérité historique nous conduit à travers les contradictions de deux hommes qui au lendemain de la seconde guerre mondiale confrontent leurs convictions sur le sens de l’HUMANITE, la LIBERTE, la JUSTICE .

Un artiste est -il coupable s'il continue à exercer son métier au sein d'une dictature? Vérité et mensonge. Héroïsme et lâcheté. Petits arrangements avec sa conscience, ou réelle conviction? Ignorance réelle ou aveuglement délibéré , la peur , le courage, l'antisémitisme ordinaire, le pouvoir de l'art, l'art et le pouvoir...

Chaque question ouvre sur une question qui ouvre sur une autre puis sur une autre... pour pénétrer au fond du cœur d’un homme qui a dédié sa vie à l’art, envers et contre tout... A torts et à raisons.

Car tous les arguments que Furtwängler avancera pour sa défense sont contestables, si on ignore les intentions profondes qui l’ont fait agir et ne pas agir

Est-il possible, est-il nécessaire de prendre parti ? Le fallait-il alors ? Le faut-il aujourd’hui ?

Tard dans la nuit, toutes ces questions continueront à animer les conversations. Au matin, le spectateur se réveillera peut-être en s’interrogeant lui-même sur ses propres engagements, ses choix, le contexte politique dans lequel il vit et auquel il apporte son assentiment...

Mais pour David et Emmi, les deux jeunes allemands témoins de cet affrontement, rescapés de la guerre, juif et non-juif, il s’agira de construire l’avenir et de retrouver la paix, portés par leur amour pour la musique qui ne peut se séparer malgré tout d’une foi en l’être humain.
 
« Je ne reconnais en aucun homme d’autre signe de supériorité que la bonté, là où je la trouve, là est mon foyer » Ludwig van Beethoven, 17 juillet 1812.

Wilhelm Furtwängler, extraordinaire chef d'orchestre, adulé, inégalé, incontesté, célébré, s’érige comme le chantre de l’humanisme en musique, face à un homme ordinaire, Steve Arnold, qui ne connaît que la logique simple de l'humain à travers les faits qui révèlent l'insoutenable vérité de l’holocauste.

Va t-il faire plier les arguments philosophiques, artistiques et humanistes les plus sophistiqués de l’Artiste planétaire devant qui le monde s'inclinait?

Wilhem Furtwangler - Jean Pol Dubois / Steve Arnold - Francis Lombrail / Helmuth Rode - Thomas Cousseau / Tamara Sachs - Odile Roire / Emmi Straube - Jeanne Cremer / David Wills - Guillaume Bienvenu 
Mise en scène - Odile Roire / Lumieres - Laurent Castaingt
Son - Alexandre Lessertisseur / Costumes - Sylvie Pensa
Traduction Française - Dominique Hollier.


http://www.theatre-rive-gauche.com/theatre_a_tort_et_a_raison.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire