06/06/2018

Politique migratoire en France : reportage à Paris


Mon reportage sur le durcissement de la politique d'accueil française pour la Deutsche Welle, la radio internationale allemande :


VU D'ALLEMAGNE

Durcissement des lois policières en Allemagne / Politique migratoire en France

Que se passe-t-il avec la Police en Allemagne ?! Alors que de nouvelles lois sont votées pour lui donner de nouveaux pouvoirs en ce moment dans plusieurs régions, la contestation monte. Vu d'Allemagne vous emmène aussi à Paris en France. Des associations dénoncent la politique migratoire du gouvernement quelques jours après que le sauvetage réalisé par Mamadou Gassama ait fait le tour du monde.

Pour écouter, cliquer ici:

Quelle politique migratoire pour la France ?
Frankreich Macron trifft Mamoudou Gassama (picture-alliance/dpa/T. Camus)
Emmanuel Macron et Mamoudou Gassama à l'Elysée, le 28 mai 2018.
Vous avez certainement entendu parler récemment (ou écouté le débat en lien avec ce sujet sur notre antenne) de la naturalisation française d'un malien de 22 ans jusque-là sans papier. Il avait a sauvé la vie d’un enfant en grimpant plusieurs étages de la façade d’un immeuble et lui évitant de tomber des mètres plus bas. 
Cette actualité passée, trois campements illégaux avec d’autres migrants ont depuis été évacués à Paris et peu de solutions d’hébergement durable semblent être proposées. Plusieurs militants de l’accueil des réfugiés sont également poursuivis pour avoir aidé des étrangers à entrer en France. 
Dans la seconde partie de notre magazine, Melissa Chemam revient pour nous sur ces actualités. Elle tente d’y voir plus clair sur les intentions du gouvernement à Paris. 
---------------------
Magazine à télécharger au format MP3 et à partager, en cliquant sur la droite de votre écran. Tous les podcasts de Vu d'Allemagne sont disponibles ici.


Après la naturalisation d'un héros malien qui a sauvé la vie d’un enfant dans le 18e arrondissement de Paris, le gouvernement français semble malgré tout durcir sa politique d’accueil depuis la loi migration. Trois campements illégaux ont été évacués à Paris ces six derniers jours  à Paris et peu de solutions d’hébergement durable sont proposées…
Plusieurs militants de l’accueil des réfugiés sont également poursuivis pour avoir aidé des étrangers à entrer en France, dans le Sud-Est de la France. 
Une situation qui révèle le manque de volonté du Président Macron et de son gouvernement…
Reportage à Paris de Mélissa Chemam.

-

C’est sous les applaudissements que Mamadou Gassama a quitté l’Elysée la semaine dernière. Ce Malien de 22 ans entré illégalement en France a sauvé un enfant dans un acte héroïque fin mai et a depuis le droit à la nationalité française et à une formation chez les pompiers…

Le Préfet de Seine-Saint-Denis a promis une procédure spéciale.
  
Mais parallèlement, le pays durcit sa politique d’accueil pour les étrangers, y compris les demandeurs d’asile. Le Ministre de l’Intérieur français, Gérard Collomb, a même affirmé que les réfugiés « comparaient les législations des pays » pour choisir la plus avantageuse… Une idée qui fait scandale au sein des associations d’accueil, débordées par l’absence d’aides publiques. 

Depuis mercredi dernier, plus de deux mille migrants ont encore été évacués lors d’opérations de police à Paris, sur le campement informel dit du « Millénaire » le long du canal Saint-Martin et près de la Porte de la Chapelle. 

Cette mesure est loin de satisfaire la Mairie de Paris cependant…  

Elle reconnaît que plus de 80% d’entre eux auraient droit à l’asile car ils viennent de pays en conflit dans la Corne de l’Afrique, comme le confirme Ian Brossat, l’adjoint d’Anne Hidalgo en charge du logement.

Pendant ce temps, dans le Sud de la France, les arrivées par la frontière italienne se poursuivent. Et les familles qui leur viennent en aide se voient paradoxalement poursuivi. Elles dénoncent la répression d’un « délit de solidarité », à la suite de Cédric Herrou, un agriculteur devenu célèbre pour ses actions méritantes, au point d’être le sujet d’un film documentaire présenté au Festival de Cannes mi-mai…

Cité par de nombreux journaux, un exilé camerounais de 23 ans a ainsi résumé la situation migratoire en France: « Un Noir qui sauve un Blanc mérite des éloges. Un Blanc qui sauve un Noir mérite la prison »...


Mélissa Chemam à Paris, pour la Deutsche Welle.
-

Pour écouter, cliquer ici:

AUTRES LIENS DW

-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire