21/12/2014

BOZAR présente AFROPEAN+

Le musée des beaux-arts de Bruxelles, très à la page de l'art africain :

AFROPEAN+

CONCERTS, TALENT SHOW, CINEMA, READINGS, DEBATES, CREATIVE MARKET, AFRICAN FOOD, KIDS ANIMATIONS, EXHIBITIONS


S’inscrivant dans la lignée du projet Congolisation de l’artiste Pitcho Womba Konga, Afropean+ met en lumière la plus-value de la diaspora africaine dans le paysage culturel européen. Prenant place dans le cadre du lancement belge de l’Année européenne pour le développement, ce projet affirme l’interdépendance entre Nord et Sud, et appelle à la liberté, la diversité, la création et la solidarité comme moteurs de notre avenir. Sensible à ces thématiques, BOZAR accueille la première édition d’un événement pluridisciplinaire exceptionnel. L’espace d’une journée, Afropean+ propose des concerts d’artistes renommés, une scène réservée aux jeunes talents, mais aussi des films, débats, lectures théâtrales, marché créatif, animations pour enfants, expositions, et d’autres activités toutes tournées vers les richesses de l’interculturalité !

Des modifications peuvent intervenir dans la programmation. Consultez régulièrement notre site internet.
Dates
Samedi 17.01.2015 - 10:00 > 02:00
Lieu
Palais des Beaux-Arts / Voir programme
Accès
Rue Ravenstein
EXPOSITION

VENDREDI 19.12.2014 > DIMANCHE 22.02.2015

PALAIS DES BEAUX-ARTS

KADER ATTIA

Continuum of Repair: the Light of Jacob's Ladder

Kader Attia
<i>Continuum of Repair: The Light of Jacob's Ladder</i> (2013)
Installation View, Whitechapel Gallery
26 November 2013 - November 2014
Photo credit: Stephen White
Kader Attia Continuum of Repair: The Light of Jacob's Ladder (2013) Installation View, Whitechapel Gallery 26 November 2013 - November 2014 Photo credit: Stephen White
Vous découvrirez, au milieu d’une bibliothèque, un cabinet de curiosités. Avec cette installation onirique, l’artiste franco-algérien Kader Attia (°1970) part à la recherche du sens de l’anthropologie, de la politique et de la science. Pour ce faire, il s’est inspiré de l’histoire de l’échelle de Jacob : une échelle tout droit sortie du rêve du patriarche Jacob, qui relie la terre au ciel. L’installation est l’une des œuvres maîtresses de la recherche de Kader Attia sur le concept de « réparation». L’artiste associe la trajectoire de la connaissance religieuse et scientifique au concept de la "réparation", qui est pour lui le principe sous-jacent du développement et de l’évolution.
EXPOSITION

VENDREDI 19.12.2014 > DIMANCHE 22.02.2015

PALAIS DES BEAUX-ARTS / WHITE BOX

TIMBUKTU RENAISSANCE

Des manuscrits d’une inestimable valeur culturelle, venus de Tombouctou (Mali) sont présentés à BOZAR. Datant de plusieurs siècles, ils couvrent de nombreuses sources de savoir. L’exposition regroupe en effet des textes touchant tant aux sciences qu’à la politique ou au droit et est porteuse d’une étonnante modernité. « Les tragédies sont dues aux divergences et au manque de tolérance. Gloire à Celui qui crée la grandeur à partir de la différence et fait régner la paix et la réconciliation », nous enseignent-ils notamment. Ces témoignages historiques de Timbuktu seront accompagnés de sons et d’images de la Tombouctou d'aujourd'hui, pour souligner davantage encore la pérennité de son patrimoine.
Man reading a manuscript on the roof of Djingareyber mosque. Courtesy of D Intl  Savama DCI  Gamma
Man reading a manuscript on the roof of Djingareyber mosque. Courtesy of D Intl Savama DCI Gamma

CONCERT

SAMEDI 17.01.2015 22:00
SAMEDI 17.01.2015 23:59

CONGOLISATION : NZIMBU - PEGGUY TABU

Afropean+


22:00 Nzimbu 
Ray Lema voix - Fredy Massamba voix - Ballou Canta voix - Rodrigo Viana guitare
Dans la langue kikongo de l’ancien Royaume Kongo, "Nzimbu" veut dire le chant, la fortune, du temps où les petits coquillages, les cauris, servaient de monnaie d’échange. Nzimbu est ici un pont musical lancé entre les deux rives du turbulent fleuve qui sépare les deux Congos de Ray Lema [République Démocratique du Congo- Kinshasa], et Ballou Canta et Fredy Massamba [Congo- Brazaville]. Trois générations, trois timbres de voix qui, puisant leur source dans l’Afrique profonde mais également dans l’Afrique d’aujourd’hui, bien ancrée dans la réalité urbaine des grandes. Nzimbu fait le pari d’une esthétique acoustique, entre le piano de Ray Lema et la guitare de Rodrigo Viana, venu tout droit du Brésil, l’enfant perdu de l’Afrique.

00:00 Pegguy Tabu chante Rochereau
Chanteur, Auteur, Compositeur, Producteur, fils du célèbre chanteur congolais TabuLey Rochereau. Issu d’une famille d’artistes, il baigne dès son plus jeune âge dans un univers artistique et musical. Tout en restant attaché à ses racines africaines, c’est dans la musique urbaine que Pegguy commence son ascension. Il apparaît en tant que choriste pour plusieurs grands noms de la scène française et belge. Il collabore avec des artistes prestigieux tels que Diam’s, Vitaa, Sefyu, La Fouine, Booba, Youssoupha, Big Ali, ou encore Papa Wemba en Afrique, etc. Certaines de ces collaborations lui auront permis de décrocher de nombreuses récompenses dont plusieurs disques d’or et un disque de diamant. En 2012, Pegguy et son frère Abel décident de créer le label TabuWorld Music Group et sortir leurs propres projets musicaux. Il entre dans l'Afrisa International, l'orchestre mythique de son père, pour honorer les chansons de l’icône qu’est Tabu Ley Rochereau pour la musique africaine. Pegguy devient très rapidement et naturellement le leader vocal de cet orchestre et se fera renommer Pegguy Tabu Ley.
Nzimbu © Olivier Hoffschir
Nzimbu © Olivier Hoffschir
:: suite du PROGRAMME ::
En ce moment
BIENTÔT


--

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire