09/11/2015

WAHA International renforce sa présence sur l'île de Lesbos, en Grèce



09.Novembre

WAHA renforce sa présence à Lesbos

Face à l'arrivée d'un nombre croissant de réfugiés en Europe, depuis octobre 2015 WAHA International a mis en place son action la plus importante sur le continent, notamment en Grèce. L'île de Lesbos a enregistré plus de 70 000 arrivées en septembre dernier.
Photo : Livia Saavedra
WAHA International contribue à répondre au surcroît de besoins suscité par cette crise en Europe, en partenariat avec l’association française la Chaîne de l’espoir, et via un financement fourni par ECHO, les services d’aide humanitaire de l’Union européenne. 

WAHA offre des soins médicaux aux réfugiés et notamment aux femmes et enfants, le long de la longue route que doivent traverser la plupart d'entre eux.
WAHA International dispose d'un réseau des cliniques mobiles et travaillent en collaboration avec des organisations locales et nationales, ainsi qu'avec les autorités des pays traversés et le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l'ONU (HCR).
Depuis le début de l'année 2015, 700 000 personnes ont traversé la mer Méditerranée, sur des embarcations peu sûres, poussées par le caractère désespéré de leur situation dans leur pays, en guerre ou en proie à de grandes violences et à la misère. Certains fuient également des persécutions.
D'Izmir en Turquie, d'où partent un grand nombre de réfugiés, aux îles grecques de Lesbos, Samos et Chios, en passant par les pays des Balkans, WAHA s'assure que tous les réfugiés reçoivent les soins médicaux essentiels et un soutien en matière de d'hygiène et nourriture.
Depuis septembre, nous avons fourni de l’aide médicale à plus de 10 000 réfugiés.
 En Grèce : L'île de Lesbos au coeur du dispositif d'accueil
Depuis le début 2015, les îles grecques de Lesbos, Samos et Chios ont vu arriver un afflux de réfugiés en nombre croissant, plus de 580 000 jusque fin octobre. Le nombre moyen d’arrivée par jour est passé de 1600 en juillet à 8800 mi-octobre.
Dans ce contexte, le but de WAHA International est de soutenir réfugiés les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants, sur les points les plus chargés de cette route de migration.
Selon le HCR, 70 000 sont arrivés par exemple à Lesbos en septembre dernier, pour la plupart par bateau, depuis la Turquie, dans le nord de l’île. La capitale de l’île, Mytiline, au sud, a ouvert deux camps, dont un pour les Syriens spécifiquement.
WAHA International est arrivée sur place début septembre, alors que les services d’aide étaient concentrés dans le sud de l’île. La plupart des réfugiés ont ainsi dû marcher pendant deux jours pour rejoindre les bureaux d’enregistrement et les camps, sans recevoir d’aide depuis leur arrivée.
Nous avons donc décidé de mettre en place des cliniques mobiles pour accompagner ces déplacements et fournir aux réfugiés l’aide nécessaire le plus tôt possible. Nous avons obtenu le soutien des autorités locales et du HCR, ainsi que l’aide de bénévoles sur place.
Nos activités ont commencé le 13 septembre. Nous avons pu traiter 7800 patients.
Depuis fin septembre, la coordination de l’aide s’est ainsi améliorée et deux camps de transit ont pu être créés au nord de l’île.
--

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire