27/04/2017

France - Elections : Et les voix des sans vote?



France, jeudi 27 avril 2017.

Election J + 4.

Des centaines de milliers d'électeurs français n'ont pas pu voter dimanche, au premier tour de l'élection présidentielle, des millions de personnes vivent en France, souvent depuis des années et ne peuvent pas s'exprimer lors du scrutin pour la "magistrature suprême", aucun des candidats n'a obtenu un score supérieur à un quart de votes exprimés, et les deux principaux partis de gouvernement sont éliminés du second tour... mais l'on continue comme si de rien n'était !

On lance les campagnes du deuxième tour.

M. Emmanuel Macron et Mme Marine Le Pen produisent quasiment la même affiche de campagne et charge comme des taureaux les potentiels électeurs d'Amiens en souffrance dont personne ne voulait parler il y a peu... et on trouve cela norme.

Et bien moi, je ne trouve pas cela normal.

Puis-je rappeler une chose : si nous avions un régime parlementaire, et non présidentiel, ou même le régime mixte que nous prétendons avoir depuis la Constitution de la Ve République en pleine guerre et par un militaire, nous n'en serions pas là!

Tout simplement parce que M. Emmanuel Macron et Mme Marine Le Pen n'ont pas de candidats pour les législatives. Ils n'ont pas de potentiels députés, ni même de potentiels ministrables!!

Côté Front National, ils n'ont rien du tout, personne, et un programme ridicule, impossible à appliquer, bourré de contradiction, mensonger et destructeur. Haineux et rien d'autre.

Côté "En Marche", le seul projet de gouvernement est d'appliquer la politique économique qui a échoué lorsque M. Macron était ministre... de L'Economie et le seul plan organisationnel est de récupérer les traîtres du parti socialiste.

Le PS a organisé une primaire et aucun de ses leaders n'a soutenu le candidat élu par les militants.

Encore un déni de démocratie!

Ce régime est en souffrance et ne fonctionne plus!

Encore une fois, si l'on votait en premier lieu pour les députés, le FN et En Marche seraient inexistant politiquement. Ils le sont aux élections municipales, de même.

La France, centralisée et "présidentialiste" comme d'autre pays sont royalistes, disons-le, ne veut pas voir qu'elle marche sur ses fractures trop tôt, pour être sûre de ne jamais laisser aucune blessure cicatriser.

Exigeons au moins un retour d'élections législatives décentes, qui ne soient pas une validation du choix du président, quatre semaine après son élection! Exigeons des élections de mi-mandat, au moins!

VOTEZ COMME VOUS LE VOULEZ LE 7 MAI MAIS EXIGEZ CE A QUOI NOUS AVONS DROIT! LE RESPECT DE NOS DROITS.

J'exige, moi, plus : une révision institutionnelle. Chacun son choix mais parlons en.

-

Et parlons d'abord de ceux dont les droits ont été gravement bafoués.

Des centaines de personnes ont vu leur procuration se perdre dans les méandres de l'administration. la plupart d'entre eux l'avaient enregistrée des semaines voire des mois avant le scrutin.

Des centaines de milliers de personnes se sont découvertes radiées des listes le jour du vote.

Ce n'est pas pardonnable.

Vérifions. Demandons pourquoi.

Un simple témoignage reçu ce matin parmi les quelque 70 messages que j'ai reçus par écrit :


Bonjour,

J'ai déposé une procuration pour les 2 tours des élections présidentielles 2017 au Commissariat du 16è à Marseille (à l'Estaque). Malheureusement, elle n'était pas arrivée dans ma commune (Nantes) pour le premier tour. Problème de livraison de La Poste ?
Je ne sais pas... En tout cas, c'est ce que m'ont dit les policiers et la commune de Nantes, "qu'ils ne pouvaient rien faire, que les procurations sont envoyées le lendemain du dépôt par recommandé"... !
Frustration et désarroi surtout au vue des résultats...

Merci de relayer ce témoignage...

Bonne journée,

N
-

Un autre :

Bonjour, 
Je vous contacte parce qu'on m'a parlé de votre enquête et je pense que mon problème procuration rentre dans vos critères. 
Résidant à Paris, j'ai fait ma procuration au commissariat du 8eme le 20 avril, ce jour-là on nous a informé qu'il était possible que les procurations ne soient pas arrivées à temps mais qu'elles étaient valides et que les mairies avaient pour consigne d'appeler les commissariats pour avoir confirmation de la procuration. Dimanche matin ma mère a donc expliqué la situation au bureau de vote d'Henin-Beaumont, la secrétaire des bureaux de vote de la mairie a été contactée par téléphone par l'assesseur et a répondu, après avoir demandé le nom de ma mère, que la mairie n'appelait pas les commissariats.
Il est important de préciser que ma mère a été employée à la mairie d'Henin-Beaumont pendant plusieurs années avant de demander sa mutation peu après le passage du Front National. Elle etait donc connue de la secrétaire des bureaux de vote.
J'ai appelé la préfecture de police QUI m'a confirmé le FAIT que la consigne d'appeler etait UNE consigne nationale et qu'il n'était pas normal de le refuser. Je me suis rendue au commissariat du 8eme, où les agents étonnés de ma situation inédite m'ont confié le numéro de la ligne directe de la personne à contacter par les mairies pour les procurations afin que ma mère le communique directement à la mairie d'Hénin en leur parlant de mon passage au commissariat et leur rappelant une nouvelle fois la consigne nationale, apres cette démarche mon vote a finalement été accepté.
Voilà, en espérant que ça vous intéresse et en vous remerciant pour ce que vous faites !

C

-


Les personnes flouées ont prévues de se rassembler samedi 29 avril 2017, devant leur mairie ou leur consulats, pour ceux qui votent à l'étranger, à partir de 14 heures.

A Paris, nous serons place de l'Hôtel de Ville.

J'y serai pour l'amie qui m'a confié sa procuration et dont la voix a été spoliée.

Venez nous soutenir et soutenir la démocratie.

Les lois sont bien faites dans ce pays, il s'agit de les respecter.
Mais ce régime a plus que jamais montré ces limites.

-


Rassemblement contre les irrégularités du vote du 23 avril 2017




L'éventent sur Facebook :

https://www.facebook.com/events/210474479447039/


RENDEZ-NOUS NOS VOIX !

500 000 électeurs inscrits dans deux bureaux de vote, des centaines (milliers?) de procurations perdues, des radiations abusives pour “problème informatique” ou avec 10 ans de retard sans prévenir l’électeur, des bulletins fantaisistes dans des bureaux de vote…
Ce premier tour de l’élection présidentielle 2017 aura été marqué par de nombreuses irrégularités. Nous considérons que ces irrégularités ont eu un impact significatif sur le scrutin et ont compromis son intégrité. En effet, l’écart entre le 2eme, le 3eme et le 4eme (plus ou moins 600 000 voix) pourrait tout à fait être compensé, dans un sens ou dans un autre, pour parvenir à un second tour différent de celui annoncé.

CE QUE NOUS EXIGEONS
Nous exigeons que toute la transparence et la clarté soient faites sur ce scrutin.
Nous souhaitons que le droit de vote soit rendu à chacun pour les prochains scrutins.
Nous demandons donc à Mr Laurent Fabius, Président du Conseil Constitutionnel, de s’auto-saisir immédiatement et à Mr Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale, l’ouverture d’une enquête parlementaire.
Les média doivent en parler, les politiques devraient prendre cela au sérieux ! Et si nous ne le faisons pas, alors qui le fera… ?

COMMENT FAIRE ?
Organisons-nous localement ! Venez avec vos amis, vos voisins, votre famille, avec quiconque n'a pas pu exprimer sa voix ou tout simplement pour soutenir les oubliés du vote !
Dans chaque ville, prenons donc rendez-vous ce SAMEDI 29 AVRIL pour un rassemblement citoyen et symbolique devant toutes les mairies de France et consulats les plus proches de chez vous, pour faire entendre nos voix ! (Adresses plus bas)

Nous ne nous laisserons pas bailloner par l'administration, nous voulons exercer notre droit et devoir de citoyen !

#recours2017
#sansvoix
#pasdescrutinsansmoi



-

Et pour ceux qui ne cessent de crier au "Loup" en comparant le Front National au National Socialisme, un peu de décence quand même... Oui, ils sont racistes et dangereux, haineux et incompétents. mais la France n'est pas l'Allemagne de 1933. 

Personne ne va acheter son pain une seul fois par semaine avec une brouette de billets qui ne valent plus rien. Le pays n'est pas ravagé par une guerre atroce et 10 ans de traumatisme inédit, isolé, sans allié. 

Ne vous trouvez pas des excuses.

Les Français sont nombreux à avoir un toit, posséder un toit et parfois deux et à louer et sous-louer leur place de parking pour augmenter leur budget loisir.

Par contre, les Syriens subissent une atroce guerre civile qui dure depuis 2011, soit six ans, soit l'équivalent de nos horribles conflits mondiaux. Je ne parle même pas de l'Irak, en proie aux horreurs depuis 2003 et pour quoi? Pour quelles raisons exactement? On ne le sait toujours pas très bien... La rade de M. G. W. Bush post-11 Septembre? La lâcheté de M. Tony Blair?

A cette époque, au moins, les dirigeants français ont eu le courage de dire non. Où est ce courage aujourd'hui? Qui est là pour dire que la Syrie est un conflit mondial? Que cette guerre compte autant dans l'histoire de l'humanité que les guerres fratricides européennes? Personne. Pas un dirigeant occidental.

Et l'Europe, les Etats-Unis se plaignent de perdre du pouvoir d'achat... Se trouve des raisons pour se "droitiser".

Nous avons oublié notre histoire commune, mondiale, fratricide.

Et au lieu d'accepter de réformer l'Union européenne, pour en faire un ensemble plus signifiant qu'un simple marché d'échange de biens et de services, nous faisons les autruches.

Pour infos, la France ne peut pas quitter l'Union européenne... La France est l'Union européenne, avec l'Allemagne, l'Italie et le Benelux, la raison d'une solidarité qui s'est longtemps voulu porteuse de paix et non site officiel de sous-location de garages et de commandes en ligne de produits manufacturés.

Réveillons-nous.

Pour la démocratie, la solidarité, la compassion.
Un peu d'humanité.

Peu importe votre choix de vote, défendez ce droit!
Et demandez mieux que deux candidats inventés par la haine et par la peur qui n'ont même pas d'équipe derrière eux, d'élus, de gens de terrain, de citoyens raisonnables et qui connaissent leurs sujets...

Venez le samedi 29 avril.
14h, à Paris devant l'Hôtel de Ville.
Dans toutes les grandes villes de France et d'Europe, voir du monde (Miami, Londres, Hanoï sont concernées par els problèmes de procurations oubliées) : devant les mairies ou consulats.

A samedi.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire