25/11/2012

Voir ou revoir: Un Œil sur le Mexique


Même à Paris, mes pas me mènent régulièrement vers le Mexique.

Quelques exemples, en librairie hier:



Série de polars dont Mexico en première ligne



Et au rayon roman :


--

Et puis la rencontre avec un cameraman qui me parle de l'un de ses tournages, pour Un Œil sur la Planète, l'excellente émission de la chaine publique française France 2 sur le Mexique...

L’émission met en avant l'avenir exponentiel, notamment économique du premier pays hispanophone du monde, et les défis qui lui reste a surmonter.

--

Les détails :

La nouvelle révolution mexicaine

Le Mexique, touché de plein fouet par la concurrence asiatique, a entamé une véritable mutation. Ses maquiladoras se modernisent, des industries de pointe émergent comme dans l’aéronautique. Pour vendre aux États-Unis, le premier marché mondial, il est aujourd’hui plus rentable de produire au Mexique qu’en Chine. Croissance. Emploi. Finances assainies. Le Mexique est un pays d’avenir. Ses jeunes diplômés lorgnent moins vers l’étranger. Et même les émigrés commencent à revenir…
http://oeil-sur-la-planete.france2.fr/?page=emissions&id_rubrique=92

Le Mexique est méconnu en France, trop souvent assimilé à quelques mots-clichés. Il y a ceux qui évoquent la violence : « cartels » et « narcos » et eux qui évoquent la fête au soleil : « téquila », « tortillas », « sombreros ». C'est à peu près tout, en dehors des émissions sur le patrimoine aztèque ou maya... L'année du Mexique en France devait permettre de combler nos lacunes mais elle a été annulée avec l'affaire Florence Cassez...

Autant dire que notre vision du Mexique est un peu étriquée. Le Mexique qui préside en ce moment le G20, est un pays important. 3 fois la France en superficie, 112 millions d'habitants, c'est le premier pays hispanophone au monde et la première puissance commerciale d'Amérique latine. Ce sera l'une des premières économies du monde dans les années à venir.

Les videos sur YouTube:

http://www.youtube.com/watch?v=fSrihYTT4MM 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire